Le bois, une énergie qui repousse

De multiples raisons de se chauffer au bois!

Se chauffer au bois, c'est utiliser la forêt. Nos forêts doivent être entretenues. En plus du bois de construction, d'autres variétés sont adaptées comme bois-énergie. Par ailleurs, la transformation du bois de construction produit un large assortiment de bois de chute. Cet assortiment est une source d'énergie idéale et durable!

À chaque fois que la demande en énergie-bois augmente, c'est l'économie de la forêt et du bois qui est renforcée. Ce dont profite l'ensemble de notre économie nationale.

Sur 100 francs investis dans l’énergie du bois, 50 restent dans la région, 45 restent en Suisse et seulement 5 sont reversés à l'étranger.
Tandis que pour le gaz naturel, une énergie fossile, 14 francs restent dans la région, 12 restent en Suisse et 74 sont reversés à l’étranger.

  • Croissance annuelle du bois dans les forêts suisses:
    9 à 10 millions de mètres cubes
  • Utilisation moyenne de bois par an:
    7.1 millions de mètres cubes
  • Utilisation actuelle de bois-énergie par an:
    4.1 millions de mètres cubes
  • Potentiel annuel en bois-énergie:
    6 millions de mètres cubes (utilisation actuelle incl.)
  • Le bois-énergie, aujourd'hui, permet déjà d'économiser 850'000 tonnes de pétrole, évitant ainsi la libération de 2,7 millions de tonnes de CO2 supplémentaires dans l'atmosphère. Un bilan positif qui pourrait encore être nettement amélioré!
  • Les chauffages au bois modernes et bien réglés ne jouent aucun rôle dans le problème lié aux particules fines, ils contribuent même à sa solution: ils respectent sans problème toutes les valeurs limites en vigueur.

Aujourd'hui, l'énergie-bois est la deuxième énergie renouvelable locale, derrière l'énergie hydraulique;
il s'agit donc d'un facteur énonomique majeur au niveau national.

  • Le bois libère autant de CO2 en brûlant qu’en se décomposant en forêt.
  • Brûler du bois libère autant de CO2 que les arbres en absorbent durant leur croissance. Chauffer au bois, c'est donc neutre en termes de CO2.
  • Remplacer la chaleur issue de l’électricité, du pétrole ou du gaz, c'est soulager le climat.
  • Le bois est exempté de la taxe sur le CO2.
  • Lors de l’entretien des forêts, il faut abattre des arbres. Une augmentation de la demande en bois-énergie favorise l’entretien des forêts.
  • Dans les régions montagneuses, en particulier, des forêts saines protègent contre les avalanches et les chutes de pierres.

Remplacer un kilo de mazout par du bois permet d'empêcher l'émission de 3 kg de CO2 dans l'atmosphère.

  • Correctement utilisées, les chaudières modernes avec label de qualité ne sont pas seulement neutres en CO2, elles répondent aussi aux exigences en vigueur sur la protection de l'air.
  • Il a fallu plusieurs centaines de millions d’années à la nature pour créer les énergies fossiles. Des réserves que nous pillons et brûlons en l’espace de quelques générations. Cela libère des substances nocives et réchauffe le climat.

Source: Énergie-bois Suisse

Un cycle naturel plutôt que la surexploitation: le chauffage au bois

Le bois, une énergie qui repousse

Nous connaissons tous les objectifs d’une politique énergétique raisonnable: protéger le climat, améliorer la sécurité d’approvisionnement de notre pays et renforcer notre économie. Nous voulons freiner l’exploitation des énergies fossiles et favoriser l'utilisation d’énergies renouvelables et respectueuses de l’environnement.

Chauffer au bois, c’est poursuivre tous ces buts en même temps. Le bois ne manque pas. En Suisse, la consommation de bois de chauffage pourrait augmenter d'un tiers sans que les forêts n'en souffrent. Bien au contraire: nous maintenons ainsi la santé et la vitalité des forêts.

Choisir le bois comme source de chaleur, c’est un désir réalisable à court terme et synonyme de satisfaction, qui sert par la même occasion l’économie locale.

Source: Energie-bois Suisse

Assurance-qualité des chauffages au bois

  • Exigences en termes de technique de sécurité
    Pour utiliser un chauffage au bois en Suisse, un certificat de protection incendie est nécessaire. Ce certificat est délivré par l’Association des établissements cantonaux d’assurance incendie AEAI. Tous les chauffages au bois Heitzmann sont certifiés par l'AEAI.

  • Exigences en termes d'émissions
    Les émissions des chauffages au bois doivent respecter l’Ordonance sur la protection de l’air (OPair) en vigueur. L'AEAI contrôle la conformité OPair des chaudières pour le compte de l'OFEV. Tous les chauffages au bois Heitzmann répondent aux exigences de l'OPair.

  • Label de qualité Energie-bois Suisse
    Les fabricants et importateurs ont la possibilité de demander le label de qualité Energie-bois Suisse pour leurs excellents chauffages au bois. Tous les chauffages au bois Heitzmann disposent du label de qualité Energie-bois Suisse.