Un comparatif des systèmes de chauffage au bois

Quelle chaudière répond à vos besoins?

Chauffer au bois, c’est la manière la plus ancienne et la plus naturelle de chauffer chez soi.

Quelques généralités concernant les chaudières au bois

  • Les bûches, le bois déchiqueté et les pellets sont des combustibles régionaux. La valeur ajoutée reste en grande partie en Suisse.
  • Le bois de combustion coûte peu, son prix reste stable.
  • Votre chauffage au bois garantit une combustion neutre du point de vue du CO2.
  • Les chaudières neuves, modernes et correctement exploitées ne génèrent que peu de particules fines et affichent des valeurs bien en-dessous des limites très strictes.
  • Les trois systèmes de chauffage au bois nécessitent une cheminée.
  • Quand vous chauffez à l’aide d’une chaudière au bois, le ramoneur passe vous voir une fois par an.
  • De plus, des mesures de CO2 sont effectuées tous les deux ans afin que votre chaudière fonctionne toujours de manière irréprochable et reste propre.
  • La consommation électrique des trois systèmes est inférieure à 1% de la puissance fournie – et donc très faible

Chaudière à pellets – une chaudière automatique et très confortable

  • Les pellets sont livrés par camion-citerne. Les buses de remplissage du silo doivent donc se situer à moins de 30 mètres d’un accès adapté aux camions.
  • Une chaudière à pellets nécessite à peu près autant de place qu’une chaudière au mazout.
  • La chaudière et le silo à pellets peuvent se trouver jusqu’à 20 m l’une de l’autre.
  • Un changement de système s’avère simple, quel que soit votre type de chauffage.
  • Différentes possibilités s’offrent à vous pour le stockage des pellets.
  • Les cendres sont vidées environ cinq fois par an.
  • Les exigences en termes de nettoyage restent faibles (regard de contrôle), nettoyage éventuel du foyer de combustion.
  • Les pellets diffusent une agréable et délicate odeur de bois.
  • Une maison familiale de taille moyenne nécessite env. 4 tonnes / 6 m3 de pellets par an.

La production de pellets génère env. 2,7% d’énergie grise (valeur en % de l’énergie grise contenue dans le combustible). On appelle énergie grise la quantité d’énergie nécessaire à la production, au transport, au stockage, à la vente et à l’élimination d’un produit.

Détails de la chaudière à pellets

Chaudière à bois déchiqueté – efficace, automatique et peu encombrante

  • Les chaudières à bois déchiqueté sont assez peu adaptées aux petits logements, à part dans le milieu agricole ou les entreprises de traitement du bois.
  • Plus volumineux que les pellets, le bois déchiqueté est encore humide (jusqu’à 35% d’humidité).
  • La chaudière entièrement automatique ne requiert que peu d’entretien (vider les cendres, nettoyer la chambre de combustion).
  • La logistique s’avère plus compliquée et nécessite un accès direct au silo, pour la livraison du bois déchiqueté.
  • Tout le bois, du tronc aux branches, sert de combustible.
  • Système adapté aux petites et aux grandes centrales de chauffage.
  • Il est recommandé d’utiliser un accumulateur de chaleur avec une chaudière à bois déchiqueté.
  • Le bois déchiqueté coûte moins cher que les pellets.
  • Par rapport à une chaudière à pellets ou à bûches, les frais d’investissement sont plus élevés.
  • Une maison familiale de taille moyenne nécessite env. 25 m3 de bois déchiqueté par an.

La production de bois déchiqueté génère env. 2,3% d’énergie grise (valeur en % de l’énergie grise contenue dans le combustible). On appelle énergie grise la quantité d’énergie nécessaire à la production, au transport, au stockage, à la vente et à l’élimination d’un produit.

      Détails de la chaudière à bois déchiqueté

      Chaudière à bûches – un système efficace et peu coûteux, mais pas automatique

      • Les bûches constituent le combustible bois le moins cher.
      • Elles impliquent plus de travail qu’avec une chaudière à pellets ou à bois déchiqueté: vous remplissez vous-même la chaudière env. tous les deux jours.
      • La chaudière à bûches dispose d’un allumage automatique.
      • Elle offre un confort plus élevé qu’on ne le croit.
      • Une chaudière à bûches nécessite toujours un accumulateur de chaleur.
      • Une absence de plusieurs jours requiert un réglage.
      • Ce combustible régional, disponible partout, offre une grande indépendance.
      • Une maison familiale de taille moyenne nécessite env. 14 stères de bois par an.
      • De nombreuses personnes acceptent volontiers la charge de travail liée à une chaudière à bûches, une activité qu’elles trouvent judicieuse. Chauffer avec des bûches contribue à une certaine qualité de vie.

      La production de bûches génère env. 1,2% d’énergie grise (valeur en % de l’énergie grise contenue dans le combustible). On appelle énergie grise la quantité d’énergie nécessaire à la production, au transport, au stockage, à la vente et à l’élimination d’un produit.

      Détails de la chaudière à bûches